Vêtement classique ou bio?

Différence du vêtement classique et le bio

On ne considère pas toujours les nombreux avantages à porter des vêtements biologiques, et portant ils sont conséquents à bien des niveaux.

 

Le vêtement classique

 

Les vêtements classiques sont souvent considérés comme plus accessibles et plus diversifiés. Mais ils ne sont pas bénéfiques pour notre santé car ils sont issus d'une industrie polluante. En effet, ils peuvent être à l'origine de différentes allergies . Ce qui n'empêche pas les prix, comme les grandes marques, d'être quand même très élevés tandis que les coûts de production sont très faibles.

 

Une importante source de pollution

 

L'industrie du textile peut être très polluante en fonction du textile utilisé. La fabrication du cuir par exemple est à l'origine de grands problèmes environnementaux. En plus de la terrible souffrance infligée aux animaux, l'élevage industriel génère d'importantes émissions de polluants, comme les nitrates. De plus, la confection de vêtements classiques engendre aussi une vaste consommation d'eau et de composés chimiques. Puis la culture du coton requiert l'utilisation massive de pesticides et d'engrais, ce qui appauvrit les sols et nuit aussi à la diversité.

 

La teinture du coton est une étape qui nécessite beaucoup de produits chimiques et de métaux lourds, qui sont très nocifs pour l'environnement. Le processus de confection des vêtements classiques génère des rejets d'agents volatils dans l'air, d'eaux usées, et des dépenses énergétiques importantes. En somme, chaque processus de fabrication des vêtements classiques génère des effets néfastes sur l'environnement.

 

Il est vrai que l'on peut s'habiller souvent avec des vêtements classiques, à des tarifs qui parfois défient toute concurrence, mais à quel prix pour l'environnement et pour notre santé... Cette consommation aisée est la norme actuelle, même si elle commence de plus en plus à soulever de nombreuses questions éthiques.

 

 

Le vêtement au coton biologique

 

Les vêtements biologiques sont entièrement composés de fibres naturelles, et sont bien moins allergènes. Ils proposent aussi un haut niveau de confort. Même si les produits sont moins accessibles que les plus classiques, nous pouvons trouver notre bonheur à tous les prix.

 

On retrouve plusieurs types de tissus biologiques comme le coton bio, le lin bio, le chanvre bio, la soie naturelle, la laine vierge... Des entreprises innovantes ne cessent de développer de nouvelles idées comme le cuir d'ananas par exemple.

 

Les avantages du coton biologique

 

Pour concevoir un vêtement en coton biologique, on utilise aucun produit chimique de la culture des ressources jusqu'à sa transformation. L'ensemble des processus se veut respectueux de la planète et des consommateurs. Beaucoup jugent que la fibre biologique est plus souple et plus douce que les vêtements classiques. De plus l'absence de produits chimiques, au cours des processus de fabrication du textile biologique, permet de lutter contre les dermatites et les risques d'allergies.

 

Les marches à suivre pour les confections de vêtements bio sont beaucoup moins gourmandes en eau et en énergie. Ainsi cela préserve les ressources de notre planète, et permettent des cultures durables de coton, du bambou et autres matériaux. Sur les sites internet comme dans les boutiques, les gammes de vêtements biologiques tentent à se démocratiser et à se démarquer par leurs prix et designs (y compris une touche artisanale comme les polos et sweat-shirts de cBueso).

 

Ce  mode de consommation séduit de plus en plus les consommateurs qui prennent conscience de leurs impacts sur la planète. A terme, le coton bio pourrait bien remplacer notre consommation de produits dits "classiques" et devenir la nouvelle norme de consommation.

 

En conclusion, les textiles synthétiques font généralement partie de nos vies depuis notre plus jeune âge. Tout autant de composés chimiques qui partagent nos vies sans que ce soit vraiment voulu... Aujourd'hui les textiles biologiques commencent à faire reconnaître leurs nombreux avantages pour notre planète et notre santé, et ça c'est rassurant et optimiste.

 

Et pourquoi consommer des produits bio ?

Qu’il s’agisse d’aliments, de produits cosmétiques ou de textiles, il est aujourd’hui préférable de se tourner vers une consommation basée sur l’agriculture biologique. Mais pour quelles raisons ?

 

La consommation de produits biologiques

 

Par « produits biologiques », nous entendons essentiellement les produits alimentaires ou textiles. Alors voyons pour quelles raisons devrions-nous nous tourner vers ce mode de consommation.

 

Préserver la planète

 

En consommant de manière écologique, on contribue à la protection de l’environnement. Les produits qui découlent d’une agriculture biologique sont plus respectueux de la planète, de ses ressources et de la biodiversité.

 

Les produits biologiques, qu’ils soient alimentaires ou textiles, participent au maintien de la fertilité ainsi que de la structure des sols puisque leurs fabrications emploient des pratiques adaptées : engrais verts, principe de la rotation, amendements naturels. Ainsi, ils préservent la vie dans le sol puisqu’ils ne nécessitent pas l’utilisation de produits chimiques.

 

Consommer des produits biologiques implique la préservation d’une ressource essentielle : l’eau. En effet, l’agriculture bio limite le ruissellement en préservant la qualité de la structure du sol et en utilisation les haies. Le fait de ne pas utiliser de produits chimiques permet aussi de protéger les cours d’eau et les nappes phréatiques.

 

 

Protéger la biodiversité

 

Les espèces vivantes sont toutes affectées par nos modes de consommation et de production. La culture biologique respecte les êtres vivants, les animaux et végétaux. Elle conserve la biodiversité génétique des plantes cultivées, et préserve la faune sauvage en créant des équilibres naturels.

 

Les paysages sont ainsi conservés, tout comme la diversité des cultures, et tout comme la conservation des cours d’eau naturels.

 

 

Économiser nos ressources naturelles et énergétiques

 

Les ressources de la terre, on le sait bien, ne sont pas illimitées. Pour en profiter, il est essentiel de les préserver et de les économiser. Les méthodes de production biologiques respectent cette logique. Elles utilisent le moins d’eau possible, et préservent nos ressources énergétiques. La consommation d’énergie indirecte est moindre en comparaison des productions classiques, et l’idéal est la commercialisation locale qui est toujours préservée afin de réduire les transports et le stockage.

 

 

Privilégier notre santé

 

Consommer des produits issus de l’agriculture intensive classique est néfaste pour notre santé. Et cela vaut pour les produits alimentaires, textiles et cosmétiques. En effet, l’agriculture actuelle utilise des tonnes de produits chimiques et de pesticides chaque année, et les produits en gardent des traces plus ou moins conséquentes. En consommant bio, on préserve la santé de notre corps, que ce soit à l’intérieur comme à l’extérieur. C’est l’une des meilleures solutions pour préserver sa santé sur le long terme, et ainsi éviter les dépenses de santé qui peuvent être liées à une mauvaise alimentation.

 

 

Le bio est-il plus cher ?

 

Le prix est un grand frein pour la plupart des consommateurs : le pouvoir d’achat est très limité pour la plupart d’entre nous. Mais consommer bio est-il vraiment une pratique onéreuse ?

 

Les produits bio sont, comme les produits labellisés, plus chers que les produits non labellisés. Les conditions de productions, qui répondent à des cahiers des charges strictes, en sont la principale raison. Mais un grand nombre de produits biologiques ne sont pas plus chers que les produits classiques de grandes marques, (comme les vêtements ou la nourriture).

 

L’absence d’utilisation de produits chimiques réduit aussi le coût de dépollution des eaux pour les localités. De plus, acheter bio et local permet d’économiser les coûts des transports qui se répercutent le plus souvent sur le prix des aliments. Les filières biologiques sont aujourd’hui créatrices d’emploi en France et dans le monde. Soutenir ces producteurs de produits alimentaires et textiles, c’est aussi supporter la société.